Le curcuma bio antioxydant naturel puissant, c’est une plante vivace de 70 cm de haut environ, dotée d’un rhizome et qui croît en Chine ainsi que dans l’est de l’Inde. Mais on la cultive aussi en Asie tropicale, aux Antilles et en Afrique. De la plante, on n’utilise que les rhizomes.

Le curcuma est utilisé autant comme épice que comme colorant dans les préparations alimentaires. Il est d’ailleurs l’un des principaux constituants du cari (curry), un mélange d’épices particulièrement employé en cuisine indienne. Encore peu d’études ont évalué les effets de la consommation de curcuma.

Curcuma : une arme anti-cancer ?

Pour de nombreux chercheurs, leur alimentation riche en curcuma, l’un des principaux ingrédients du curry, pourrait expliquer pourquoi les Indiens, à âge égal, ont 8 fois moins de cancers du poumon que les Occidentaux, 9 fois moins de cancers du côlon, 5 fois moins de cancers du sein ou 10 fois moins de cancers du rein (Cancer Incidence, mortality and prévalence worldwide, 2000). Une hypothèse confirmée depuis par de nombreuses expériences menées en laboratoire.

L’explication ? Cette épice safranée est très concentrée en curcumines dont les propriétés anti-inflammatoires empêchent la croissance des cellules cancéreuse. Mais ces substances pourraient également prévenir les accidents cardio-vasculaires, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, …

Le curcuma bio anti-inflammatoire

Le curcuma bio anti-inflammatoire

Le Curcuma, efficace à des doses bien précises

Pour bénéficier de l’effet préventif des curcumines, il faudrait en consommer 300 à 600 mg par jour, soit une à deux cuillères à soupe par jour. Mais attention, lors de la grossesse ou de l’allaitement, ces doses peuvent être un peu trop élevées, demandez l’avis de votre médecin. De même, en cas d’ulcères gastroduodénaux, de calculs biliaires ou de traitement par anticoagulants et antiplaquettaires, mieux vaut ne pas dépasser 150 mg de curcumine, soit une cuillère à café de curcuma par jour.

Mieux assimilé avec du poivre

La quantité de curcumines absorbées par la muqueuse intestinale et diffusées dans l’organisme est extrêmement variable, elle peut aller de 5 à 60% ! Pour faciliter cette assimilation, il est indispensable d’ajouter un peu de poivre noir au curcuma.

L’association de corps gras (huile d’olive, huile de sésame), de gingembre ou encore d’ananas améliore également son absorption.

Contrôlez l’origine du curcuma que vous consommez

Le curcuma en poudre se trouve au rayon épices de toutes les grandes surfaces. Mais si vous voulez vraiment parvenir aux doses recommandées par le corps médical, optez pour des gélules vendues en pharmacie. Beaucoup de laboratoires proposent aujourd’hui de l’extrait de curcuma, seul ou associé à d’autres éléments, notamment de l’extrait de poivre.

Préférez les produits biologiques, vous éviterez la présence de métaux lourds, de pesticides ou de toute autre substance toxique pouvant se concentrer dans le produit lors de l’extraction.

Propriété du curcuma

Soigne les fièvres intermittentes et les maladies hépatiques

Soigne les affections urinaires et les diarrhées rebelles

Stimule les sécrétions biliaires

Soulage les douleurs de l’estomac

Guérit le rhume

Traite certaines ophtalmies.

Abaisse le taux de cholestérol

Prévient les cancers.

Usage courant et traditionnel

Chez les fumeurs, la consommation quotidienne de curcuma, sur une période de 30 jours, diminuerait les composés cancérigènes présents dans l’organisme. En outre, il est fréquemment utilisé pour traiter les troubles gastro-intestinaux, comme l’inflammation et les ulcères d’estomac. Le curcuma serait également très efficace contre le mauvais cholestérol, et il pourrait prévenir l’apparition de l’athérosclérose.

Troubles digestifs : Le curcuma, stimulant du foie, est le remède traditionnel de la jaunisse dans les médecines asiatiques. Il permet aussi de soigner l’acidité digestive et les digestions difficiles en stimulant la sécrétion de mucus

Arthrite et allergies : Son action anti-inflammatoire permet de soulager l’arthrite, les douleurs articulaires et les affections inflammatoires comme l’asthme et l’écréma.

Appliqué sur la peau, le curcuma soigne efficacement le psoriasis et les mycoses. Des analyses sont en cours sur les extraits du curcuma et son utilisation pour perdre du poids ou le contrôler. Par ailleurs, il convient de noter que le curcuma est utilisé en Chine pour traiter la dépression. Il comporte également des propriétés anti-inflammatoires, ce qui explique pourquoi il est recommandé pour le traitement de l’arthrite, de la polyarthrite rhumatoïde et de certains problèmes de peau comme le psoriasis.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*