[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le curcuma est une plante à rhizomes de la famille du gingembre. Au départ utilisé comme colorant pour la teinture jaune doré qu’on en tirait, son importance pour l’être humain s’est révélée lorsqu’on a découvert qu’il permettait de conserver les aliments. C’est d’ailleurs pour ces propriétés qu’on le retrouve dans tous les currys indiens.

Traditionnellement le curcuma possède de nombreuses applications en médecine ayurvédique : tonique et dépuratif sanguin, soins des oreilles, traitement des maladies de peaux : zona, variole, varicelle,…
On retrouve également son utilisation traditionnelle dans le domaine de la « cosmétique » puisqu’il est coutume, dans certaines régions de l’Inde, d’appliquer la pâte de curcuma sur les jeunes mariés avant le mariage pour donner éclat à la peau et protéger le corps des infections bactériennes.

Huile essentielle de curcuma

Huile essentielle de curcuma bio

Une production équitable en harmonie avec la Nature

Les rhizomes de Curcuma ayant servi à fabriquer l’huile essentielle que nous vous proposons provient de cultures certifiées biologiques réalisées dans le respect de l’environnement par de petits producteurs des régions pauvres de Madagascar .
Des partenariats ont été établis avec les petits producteurs et les prix ont été définis entre les différents acteurs du projet afin de respecter chacune des personnes impliquées. Ces prix ont été définis de façon à ce que les petits producteurs puissent vivre dignement de leur production, nourrir leur famille, accéder aux soins de santé et éduquer leurs enfants. Les fonds obtenus ont également permis de mettre en place des rizières, projet dans lequel les familles des petits paysans se sont investies et qui leur permet de ce fait d’avoir une base d’alimentation solide mais aussi un revenu supplémentaire.

Une huile essentielle fraîche et épicée très agréable

L’huile essentielle de rhizomes de Curcuma BIO, à l’odeur à la fois épicée, fraîche et boisée, réputée pour ses vertus antibactériennes et vermifuges, montre également un intérêt important en cas de troubles digestifs.
L’huile essentielle de Curcuma symbolise le « Carpe Diem » car elle permet d’optimiser sa vision des choses et de rendre la vie plus agréable. Associée au chakra du plexus solaire, elle permet de concentrer son énergie sur les vraies valeurs de la vie et apporte optimisme, enthousiasme et confiance en soi.
A la fois douce et poudrée, et grâce à sa richesse en turmérones qui lui donnent des propriétés antioxydantes, elle entre agréablement dans vos produits cosmétiques « maison » pour ralentir le processus de vieillissement cutané. L’huile essentielle de Curcuma est donc une huile essentielle aussi agréable qu’efficace pour apporter une activité anti-âge aux cosmétiques maison.
Quelques gouttes de cette huile essentielle seront aussi très appréciées en cuisine, notamment pour agrémenter délicieusement vos plats orientaux et ajouter une touche d’originalité à vos desserts.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le curcuma longa est une plante de la famille du gingembre. C’est une plante qui est utilisée depuis des milliers d’années en Inde et dans le reste de l’Asie du Sud-est (Birmanie, Thaïlande etc). Le curcuma est aussi surnommé le safran des Indes. Son nom dérive du sanskrit Kunkuma.

Initialement, cette plante fut utilisée comme pigment et teinture. Néanmoins, au fil des siècles le curcuma a été utilisé dans la médecine ayurvédique grâce à ses effets thérapeutiques. Il possède des substances chimiques anti-inflammatoires et protège également l’être humain du cancer du colon. Ces effets auraient un impact positif contre des maladies telles que le cancer, le diabète et l’arthrite. Ces composants sont actuellement étudiés dans les laboratoires dans un but médical.

Dans la médecine ayurvédique, il est souvent présent et lorsqu’il est associé avec du poivre noir son effet thérapeutique est plus important.

Le curcuma est également utilisé dans les cérémonies religieuses et aux mariages depuis des milliers d’années. Il est souvent réparti sur tout le corps des mariés avant la cérémonie du mariage par les ami(e)s.

Ici, il nous intéresse principalement pour son usage culinaire. Ces feuilles sont utilisées dans différentes régions (Maharastra, Goa, Konkan) pour enrober la nourriture et même pour la cuisiner. Il est très souvent utilisé comme épice en Asie et au moyen orient, sa racine séchée est simplement réduite en poudre. Cette forme est celle que nous connaissons le plus. Le « Haldi » protège également la nourriture contre les rayons du soleil, en d’autres mots, il est aussi un agent conservateur. Il aussi utilisés dans les pickles et moutardes.

La poudre de Curcuma ou Haldi, s’utilise en très petites quantités dans la nourriture indienne. Evitez donc d’en mettre trop. Généralement, les mesures utilisées sont ¼, ½ de cuillère à café.

Si vous vous rendez en Inde, je vous conseille d’en acheter une petite réserve.

Pâte et poudre de curcuma biologique

Pâte et poudre de curcuma biologique

 

Comme vous pouvez le constater, il s’agit de racines séchées à la couleur jaunâtre. Il vous suffit simplement d’en prendre quelques unes et de les broyer à l’aide de votre mortier et pilon de cuisine.
Je vous déconseille de l’utiliser dans un broyeur électrique car ces racines sont assez dures et vous pourriez endommager votre broyeur électrique. Cela prend du temps et de l’effort pour bien le broyer, assurez-vous que vous avez obtenu une poudre.
A conserver pendant un mois dans un petit récipient hermétique. Attention, n’utilisez pas du curcuma avec vos plus beaux vêtements, car vous risquez d’y mettre des taches. Lavez-vous bien les mains car sa couleur est persistante, vous comprendrez vite pourquoi il est également utilisé comme pigment, teinture et colorant.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Curcuma : Nom latin
Curcuma longa
Curcuma : Nom(s) vulgaire(s)
Safran des Indes
Curcuma : Famille
Zingibéracées
Curcuma : Période de récolte

Curcuma : Propriétés

Le curcuma stimule la sécrétion de la bile, donc la digestion. Ses bienfaits sont reconnus par l’OMS pour soigner la dyspepsie (maux d’estomac, nausées, perte d’appétit…). Par ailleurs, selon des études menées sur des animaux, il pourrait contrer la bactérie Helicobacter pylori, responsable d’ulcères gastriques et duodénaux. Enfin le rhizome de curcuma contient des curcuminoïdes, des substances antioxydantes et anti-inflammatoires, ce qui lui confèrerait des effets anticancer. Des données épidémiologiques ont d’ailleurs souligné que la prévalence de plusieurs cancers (côlon, sein, prostate, poumon) était moindre en Asie, continent où l’on consomme beaucoup de curcuma.
Curcuma : Etudes scientifiques

(1) Antimicrobial activity of curcumin against Indian Helicobacter pylori and also during mice infection. De R, Kundu P, etal. Antimicrob Agents Chemother. 2009 Feb 9.
(2) Curcuma longa extract protects against gastric ulcers by blocking H2 histamine receptors. Kim DC, Kim SH, etal. Biol Pharm Bull. 2005 Dec;28(12):2220-4. Texte intégral: www.jstage.jst.go.jp
(3) Chauhan DP. Chemotherapeutic potential of curcumin for colorectal cancer.Curr Pharm Des 2002;8(19):1695-706.
(4) Anticancer and carcinogenic properties of curcumin: considerations for its clinical development as a cancer chemopreventive and chemotherapeutic agent. López-Lázaro M. Mol Nutr Food Res. 2008 Jun.

Curcuma bio antioxydant puissant

Curcuma bio antioxydant puissant

Curcuma : Histoire

Originaire du sud-est asiatique et d’Inde, le curcuma est utilisé depuis longtemps pour soigner les problèmes hépatiques, dont la jaunisse. Il est aujourd’hui cultivé dans toute l’Asie, en Afrique tropicale et aux Antilles. C’est toujours la plante phare de la médecine traditionnelle ayurvédique (Inde) qui l’utilise notamment comme anti-inflammatoire.

Curcuma : Comment la reconnaître?

Le curcuma possède de longues feuilles pointues qui trouvent leur base à même la terre. Au centre des feuilles se trouvent ses fleurs blanches et roses qui forment une sorte d’épi. Le curcuma possède un rhizome, une tige souterraine qui pousse quasiment à l’horizontale.

Curcuma : Parties utilisées

Le rhizome

Curcuma : Posologie

En usage interne
Contre les troubles de la digestion
Infusion : 0,5 à 1g de poudre de rhizome dans 150ml d’eau bouillante durant 5 à 10 min. Filtrer. Boire 2 à 4 tasses par jour, de préférence pendant les repas, jusqu’à amélioration des symptômes.
Ou
Teinture-mère : Verser 35 gouttes dans un verre d’eau. A boire après chaque repas, jusqu’à amélioration des symptômes.
En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Curcuma : Précautions d’emploi

Le curcuma est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires et d’allergie à la plante. Même chose pour les femmes enceintes, allaitantes et chez les personnes de moins de 18 ans (hors usage alimentaire). Il est déconseillé à doses élevée en cas d’ulcère de l’estomac ou du duodénum car il peut augmenter l’irritation. Demandez l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant toute prise.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.


[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Le curcuma bio antioxydant puissant épice pour le goût et la santé.

Noms communs : Curcuma
Nom botanique : Curcuma longa, C. domestica, C. aromatica, famille des zingibéracées (comme le gingembre).
Partie utilisée : Rhizome (partie souterraine noueuse et branchue, improprement nommée racine).
Habitat et origine : Originaire de l’Inde, cette plante vivace tropicale pousse également en Chine. On la cultive de nos jours sous tous les climats tropicaux.

Proche du gingembre, cette épice superbe, orange et veloutée, au parfum subtil, légèrement terreux, est très utilisée en Ayur-Véda. Ses propriétés se révèlent peu à peu au regard de la science moderne, qui découvre enfin ses bienfaits !

Le curcuma bio épice pour le goût et la santé

Le curcuma bio épice pour le goût et la santé

En sanscrit, le curcuma se nomme Haridra

Digestif et carminatif, le curcuma contribue à une bonne digestion, assimilation et élimination.

Le curcuma stimule la réponse immunitaire des cellules grâce à son effet détoxifiant. Il active la circulation et apaise les douleurs menstruelles.

On remarque que les populations qui utilisent le curcuma régulièrement dans leur alimentation sont moins sujets aux maladies cardio-vasculaires (la cause première des décès dans nos pays industrialisés).

Les principes actifs du curcuma, les curcuminoïdes sont des antioxydants très puissants, ce qui explique un certain nombre des indications médicinales traditionnelles de cette plante, notamment pour le traitement de divers troubles inflammatoires : soulagement des douleurs arthritiques, rhumatismales ou menstruelles, traitement de diverses inflammations cutanées ou ophtalmologiques, etc.

Quelques conseils pratiques
Utiliser le curcuma régulièrement dans la préparation des plats (le dahl, ou soupe de lentilles, les légumes).

Le mélange curcuma, sel de roche et poivre noir saisi dans du ghî (beurre clarifié) est une nourriture stimulante et enrichissante pour les cellules nerveuses et le cerveau tout particulièrement.

Une pincée de curcuma dans un verre de lait chaud est un excellent remède contre la toux, et une bonne prévention aussi.

Préparer une décoction ou une infusion à raison d’une cuillerée à thé de poudre de curcuma pour une grosses tasse d’eau, cuire quelques minutes, ou simplement infuser dans de l’eau bouillante durant une dizaine de minutes. Boire une ou deux tasses par jour.

Il existe aussi dans le commerce des teintures de curcuma, à prendre en gouttes dans de l’eau, à consommer régulièrement. Stimule les fonctions hépatiques.

Une pâte de poudre de curcuma et de ghî appliquée immédiatement sur une brûlure ou une blessure soulage et facilite la guérison et la cicatrisation.

Le curcuma est aussi efficace pour :
Prévenir ou combattre le cancer, traiter les ulcères gastriques, réduire l’inflammation.

Traiter les troubles digestifs.

Traiter les ulcères gastriques, soulager l’arthrite rhumatoïde, les troubles menstruels.

En usage externe – Traiter les maladies de la peau.

Recherches
La Commission E et l’Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l’efficacité des rhizomes du curcuma pour traiter la dyspepsie, c’est-à dire des troubles digestifs comme les maux d’estomac, les nausées, la perte d’appétit ou les sensations de surcharge.

Au cours d’un essai à double insu sur 116 sujets souffrant de dyspepsie, le curcuma a été nettement plus efficace qu’un placebo pour soulager les symptômes des participants1. La tradition européenne veut que la dyspepsie soit souvent causée par un dysfonctionnement biliaire. Le curcuma pourrait également agir sur ce plan, selon les résultats d’un essai clinique avec placebo mené auprès de 76 sujets souffrant de coliques biliaires traités avec une préparation de chélidoine et de curcuma.

Des études in vitro et sur des animaux indiquent que le curcuma aurait des effets protecteurs sur la muqueuse gastrique, ce qui tend à confirmer cet usage traditionnel. Au cours d’une étude sans placebo, des chercheurs ont observé une régression complète des ulcères d’estomac chez 75 % des 25 sujets après la consommation de 3 g de curcuma par jour durant 12 semaines.

Plusieurs essais préliminaires ont tenté d’évaluer l’efficacité du curcuma (seul ou en combinaison avec d’autres substances) pour soulager l’inflammation, avec des résultats souvent prometteurs. Par exemple, au cours d’un essai comparatif croisé publié en 1980 et portant sur 18 sujets souffrant d’arthrite rhumatoïde, la prise de 1 200 mg de curcumine par jour durant deux semaines a réduit les symptômes des participants (par exemple les raideurs matinales). En 1986, au cours d’un essai clinique sur 45 sujets, la curcumine (1 200 mg par jour) a été aussi efficace que la phénylbutazone pour soulager les douleurs postopératoires.

Par ailleurs, des chercheurs indiens se sont intéressés aux effets thérapeutiques de la curcumine sur l’inflammation oculaire.

Les données d’études épidémiologiques indiquent que la prévalence du cancer du côlon est nettement moins élevée dans les pays asiatiques où l’on consomme beaucoup de curcuma. Des dizaines d’études in vitro et sur des animaux démontrent que la curcumine possède une activité anticancéreuse (côlon, estomac, bouche, peau, sein, prostate, leucémie), bien qu’on n’en connaisse pas encore tous les mécanismes. En inhibant la production de cytokines (molécules à l’origine du processus inflammatoire), la curcumine pourrait possiblement freiner la croissance des tumeurs cancéreuses9.

Un essai préliminaire (16 sujets) laisse penser que la consommation de curcuma pourrait être associée à une baisse de production des mutagènes (risque de cancer) chez les fumeurs. Diverses autres études préliminaires (observations cliniques, essais de petite envergure) soutiennent l’hypothèse d’un effet protecteur, voire curatif, du curcuma contre le cancer, notamment le cancer colorectal (à raison de 3,6 g de curcumine par jour).

Le curcuma pourrait également se révéler utile dans le traitement des lésions cutanées cancéreuses11 et des brûlures causées par la radiothérapie18,19. Un essai a été mené sur 25 sujets souffrant de diverses lésions précancéreuses et cancéreuses. Les résultats sont prometteurs au chapitre du potentiel anticancéreux de la curcumine.

Maladie d’Alzheimer. Des observations in vitro et in vivo indiquent que certains composés du curcuma, dont la curcumine, pourraient contrer la maladie d’Alzheimer27-29. Des études cliniques sont présentement en cours.


[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Le curcuma bio antioxydant naturel puissant pourrait aider à protéger le foie et éviter la cirrhose

Le curcuma, utilisé de longue date comme anti-inflammatoire par la médecine ayurvédique, pourrait aider à traiter les maladies des voies biliaires, qui conduisent souvent à la cirrhose. Ces vertus sont révélées par une étude conduite par des chercheurs européens et américains.

L’épice, cultivée dans plusieurs pays d’Asie, est un des ingrédients du curry, mélange d’épices qui fait la marque de la cuisine indienne. On l’appelle aussi safran des Indes. Parmi les vertus multiples attribuées au curcuma, des recherches antérieures ont déjà établi ses qualités anti-inflammatoires et antioxydantes, qui en font un allié dans la lutte contre nombre de maladies.

Une équipe de chercheurs autrichiens et texans a voulu établir si ces vertus anti-inflammatoires s’appliquaient aux maladies des voies biliaires, dont l’obstruction augmente fortement le risque d’apparition de la cirrhose et contre lesquelles le seul recours est la greffe.

Ils ont donc modifié génétiquement des souris pour rendre leur foie malade d’une inflammation chronique. A un groupe des souris ils ont fait ingérer du curcuma pendant quatre à huit semaines, tandis que les autres étaient soumises à un régime normal.

Le Curcuma pour la santé du foie

Le Curcuma pour la santé du foie

Dommages réduits

Les chercheurs ont constaté que le curcuma, en intervenant dans le processus inflammatoire, avait permis de “réduire de façon significative” les dommages au foie mais aussi le blocage du canal biliaire, en agissant sur l’inflammation des cholangiocytes, les cellules qui tapissent le conduit.

Cela valait aussi bien pour les souris ayant absorbé du curcuma pendant quatre semaines que pour celles en ayant absorbé pendant deux fois plus longtemps. Ces résultats, selon les chercheurs, pourraient “fournir une approche thérapeutique
prometteuse”.

L’étude, conduite sous l’autorité de Michael Trauner, professeur de médecine interne à l’université médicale de Graz (Autriche), est publiée dans Gut, un des journaux publiés par l’association médicale britannique (BMA).

AVIS DE CREAPHARMA / REMARQUES

Le curcuma est une plante classique des médecines asiatiques (indienne ou chinoise), elle a fait ces dernières années une apparition médiatique en Occident, notamment pour son action antioxydante en prévention du cancer.

> Le curcuma est naturellement utilisé dans la cuisine indienne, il servait à donner une coloration jaune aux plats, actuellement il semble qu’il soit plutôt utilisé comme épice.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Famille : zingiberacees
Origine : Inde, indonésie
Nom biologique : curcuma longa

Descriptif botanique : Appelé aussi Safran des indes, le curcuma est originaire d’Inde et d’Indonésie, et on en trouve aussi à Madagascar. Le curcuma est une grande plante dont les feuille sont engainées dans une tige épaisse. La fleur produire par cette plante est appelée un rhizome, et c’est de ce rhizome frais et broyé qu’est extraite l’huile essentielle à la vapeur d’eau.
Propriétés et indications: l’huile essentielle de curcuma est un très bon protecteur des voies gastriques : elle est recommandée dans le cas de gastrites, suites d’ulcères, et en cas de maladie intestinales chroniques. C’est aussi un excellent régénérant pour le foie. Et pour finir, l’huile essentielle de curcuma est aussi excellent pour soulager les brûlures, le psoriasis, et l’eczéma.

Huile essentielle de curcuma

Huile essentielle de curcuma

L’huile essentielle de curcuma peut aussi être utilisée en cuisine pour agrémenter les plats.
Consultez aussi le chapitre L’aromathérapie culinaire.
Précautions : cette huile essentielle est très puissante : Administration par voie orale uniquement et seulement sur avis médical. Ne pas utiliser en diffusion, ni par voie cutanée, sauf avis médical contraire. Pas d’utilisation prolongée.
Conseil achat qualité : son odeur doit être proche de celle de le poudre (épice). Sinon c’est que la distillation n’a pas été faite correctement.
Si vous souhaitez acheter de l’huile essentielle de curcuma de bonne qualité, consultez ma page Acheter des huiles essentielles.
Attention: Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d’exécution ni une référence et ne peut remplacer l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. En cas de pathologie lourde ou chronique, traitement parallèle, allergies, enfant en bas âge, personnes âgées ou grossesse, veuillez consulter un spécialiste avant toute utilisation d’une huile essentielle, quelle qu’elle soit. Éviter le contact avec les yeux et les muqueuses. Tenir hors de portée des enfants. Le site aromatherapie-huiles-essentielles.com décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à quiconque aurait pratiqué l’automédication basée sur les informations issue de ce site.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

NOMS COMMUNS : Safran des Indes, Safran bâtard, Racine de safran, Safran indien, Safran bourdon, Souchet de l’Inde, Doigts de curcuma

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :

Une huile essentielle, de l’amidon, des colorants, des résines, des principes amers
des vitamines, des minéraux

Curcuma bio description

Curcuma bio description

PARTIES UTILISÉES :

Le rhizome

DESCRIPTION :

Le curcuma est une plante herbacée, vivace, dressée, de 10 cm de haut. Sa souche rhizomateuse est, intérieurement d’une belle couleur jaune d’or, aromatique. Ses feuilles, très longues, oblongues à elliptiques, engainantes, possèdent une puissante nervure axiale et des nervures secondaires parallèles. En leur sein s’élève l’inflorescence, constituée par un axe densément pourvu de fleurs jaunâtres axillées par des pièces vertes et stériles. Seules les bractées sommitales, roses, sont du plus bel effet.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire de l’Inde, on le trouve en Chine, au Viêt Nam, aux Antilles, en Amérique centrale. Il se multiplie à l’aide de tronçons de rhizomes munis de bourgeons. On ramasse les racines à l’entrée de l’hiver, qui sont de gros bulbes jaunes à l’intérieur. La qualité du curcuma du Bengale est la plus estimée. On repique des tronçons de rhizome puis on récolte neuf mois après. On le fait bouillir, on ôte la peau, on le sèche au soleil (perte de 75% de son poids), puis on le réduit en poudre.

PROPRIÉTÉS :

– Digestive
– Anti-inflammatoire
РAntibact̩rienne
– Cholagogue
РEmm̩nagogue
– Antiseptique

INDICATIONS :

– Digestions lentes
– Arthrite
– Psoriasis
– Infections urinaires
РDiarrh̩es
– Arthrite
– Rhumatismes

UN PEU D’HISTOIRE :

Dans le Pacifique, certaines ethnies attribuent au curcuma des propriétés magiques pour chasser les mauvais esprits. Pour les Birmans, l’Univers est sorti de cette plante.
En Inde, le curcuma est une épice sacrée et signe de bonne augure. Elle est vénérée par les hindous, qui l’associent à la fertilité : au cours du mariage, le fiancé passe un fil imprégné de curry autour du cou de la mariée. En Malaisie, de la pâte de curcuma étalée sur le ventre de la mère et le cordon ombilical éloignent les mauvais esprits.

USAGE CULINAIRE :

Le curcuma est un des ingrédients essentiels de la cuisine indienne. Associé à d’autres épices, il aromatise à merveille le curry : son parfum, son goût poivré et sa couleur jaune lui ont conféré une place indispensable.

ATTENTION :

Si une lésion ou un calcul obstrue les voies biliaires, il est impératif de consulter un médecin avant d’entreprendre un traitement au curcuma.
Certains auteurs mettent en garde contre l’usage de curcuma en cas d’irritations gastriques et il peut provoquer des réactions cutanées.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Recette Curcuma rose, Tulipe thaïlandaise

Famille: Zingibéracées
Origine: Inde
Période de floraison: juin, juillet
Couleur des fleurs: rose
Exposition: mi-ombre
Type de sol: mélange de terre végétale et de terre de bruyère, riche en humus
Acidité du sol: neutre à légèrement acide
Humidité du sol: neutre à légèrement acide
Utilisation: massif, pot
Hauteur: 70 cm
Type de plante: fleur
Type de végétation: vivace cultivée comme un bulbe
Type de feuillage: caduc
Rusticité: gélif, rentrer les rhizomes en octobre et conservez-les au frais
Plantation, rempotage: printemps
Méthode de multiplication: division des rhizomes au printemps
Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend 40 espèces
РCurcuma longa , le safran des Indes est cultiv̩ intens̩ment dans les r̩gions tropicales, bract̩es roses

Le curcuma se cultive comme les dahlias en plantant les rhizomes dans votre massif au printemps et les rentrant avant les premières gelées. A l’intérieur, vous laisserez la plante au repos sans arrosage pendant la période hivernale jusqu’au printemps ou vous reprendrez les arrosages.

Comme toutes les plantes tropicales, le curcuma apprécie une ambiance humide, vaporisez donc régulièrement le feuillage.

Curcuma rose, Tulipe thaïlandaise

Curcuma rose, Tulipe thaïlandaise

Le saviez-vous ?

Le curcuma est une épice extraite à partir des rhizomes qui sont moulus pour obtenir une poudre jaune qui est utilisée pour différentes sauces. Il ressemble et est parfois confondu au safran. Son goût est légèrement amer et piquant. Il est aujourd’hui cultivé aux antilles et en asie.

Le curcuma est aussi utilisé pour la teinture.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Certaines épices cultivées dans les pays tropicaux s’avèrent être de très belles plantes d’appartement. C’est le cas du Curcuma bio antioxydant, intrigante plante dont les bractées rosés qui protègent les fleurs, se dressent bien droites sur des tiges hautes d’environ 60 cm.

Le feuillage étroit et vertical se place en dessous des fleurs ; l’ensemble est très beau et apporte une touche d’exotisme bien gaie dans nos intérieurs.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

Le Curcuma vient des forêts tropicales d’Australie et de Malaisie.
Son nom latin : Curcuma alismatifolia.

Curcuma alismatifolia

Curcuma alismatifolia

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le rhizome du Curcuma possède une chair jaune orangé et entre dans la composition du fameux curry indien.

COMMENT LUI PLAIRE

La lumière Le Curcuma a besoin de lumière vive pour fleurir mais n’aime pas le soleil direct. En été, placez-le dans un endroit protégé du balcon.
La température Pas plus de 15°C l’hiver pour que la plante connaisse une période de repos. En été, le Curcuma supporte bien la chaleur pourvu que vous brumisiez la plante régulièrement.
L’eau Quand il est en fleurs, le Curcuma se révèle être un éternel assoiffé. Arrosez-le tous les deux à trois jours surtout s’il fait chaud. Par contre, pas d’excès d’eau, vous risquez de faire pourrir les racines. En hiver, une fois par semaine suffit.
La terre Si vous souhaitez rempoter votre plante, faites-le dans un mélange de terreau, tourbe et terre de bruyère.
Les engrais Pendant la belle saison, vous aiderez votre plante en lui apportant de l’engrais pour plantes fleuries toutes les semaines. En hiver, vous stopperez les apports.
L’entretien Une vieille plante, devenue trop imposante, peut se diviser en coupant le rhizome en plusieurs morceaux au moment du rempotage. Le Curcuma ne connaît apparemment ni maladies, ni ennemis. Tant mieux !


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Une magnifique plante tropicale!

Belle plante tropicale à croissance rapide. Complète, elle est aussi décorative par ses épis de fleurs que par son feuillage brilliant. Culture aisée.

Plantez le Curcuma- Gingembre dans grand pot profond. Il est conseillé de mettre au fond du pot une couche de tessons, puis le remplir de nouveau terreau. Placez-le dans une pièce en plein soleil. Placez le rhizome à environ 20 cm de profondeur. Le Curcuma-Gingembre aura un bon développement si sa terre est asséchée lorsqu’on l’arrose. Le Curcuma-Gingembre peut être installé à l’extérieur à la fin du printemps lorsque la température est supérieure à 15 ° C.

Curcuma-Gingembre - Tubercule

Curcuma-Gingembre – Tubercule

Le Curcuma- Gingembre en pleine terre

Le Curcuma- Gingembre apprécie être dans un humus riche, bien drainé en plein soleil. Vous pouvez améliorer la terre en y ajoutant du compost. Placez les racines d’environ 20 cm de profondeur. Le Curcuma-Gingembre ne survivra pas à l’hiver en pleine terre. Placez les rhizomes dans une caisse avec de la tourbe ou du sable dans un endroit sombre hors gel.