Boutique Biologiquement.comLe jus de curcuma : le meilleur des antioxydants

  Posté par curcuma       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le curcuma bio connu comme épice culinaire.

Le Curcuma ou safran des Indes est une épice d’un jaune éclatant fabriquée par le broyage des racines séchées de Curcuma Longa, une plante de la famille du gingembre. Le Curcuma est une épice extrêmement populaire dans les pays d’Asie du sud-est où il est utilisé comme l’un des principaux constituants du curry, un mélange d’épices particulièrement employé en cuisine indienne.

Il est utilisé depuis très longtemps comme anti-inflammatoire par la médecine ayurvédique indienne.

Le Curcuma est une source de fibres alimentaires, vitamine C, vitamine B6, niacine, manganèse, fer, potassium, magnésium, acides gras oméga 3, oméga 6 acides gras et des phytostérols.

Le jus de curcuma : le meilleur des antioxydants
Le jus de curcuma : le meilleur des antioxydants

Le jus de curcuma présente de nombreux points forts :

Qualité de composition
Brevet d’extraction exclusif
Fort pouvoir antioxydant
Rôle anti-inflammatoire majeur
Parfaite assimilation par l’organisme
Actions positives sur la santé

Le jus de curcuma : meilleure efficacité que la poudre de curcuma.

Avec cette nouvelle présentation en bouteille, le Jus de Curcuma est la forme efficace et pratique pour profiter de tous les bienfaits du Curcuma frais.

L’obtention du jus naturel de Curcuma fait appel aux techniques les plus innovantes d’extraction. Il est issu de l’agriculture écologique et garanti sans intrant chimique.

Notre méthode d’extraction brevetée, permet de recueillir et de préserver les phytonutriments fixes et volatiles (curcuminoïdes, curcumine, huile-essentielle de curcuma) présents dans le curcuma frais :

Les phytonutriments fixes sont les curcuminoïdes (les curcumines) contenus dans les pigments orangés du curcuma.

Les Phytonutriments volatiles sont composés par l’huile essentielle de curcuma.
Ces deux phytonutriments, uniquement présents dans le jus de Curcuma, agissent en synergie et potentialisent les propriétés et les effets positifs du curcuma sur la santé.
L’intérêt du jus de Curcuma devient alors évident pour sa facilité d’usage au quotidien mais surtout pour la richesse de son contenu qui lui confère sa spécificité et qui se vérifie par son action multiple et bénéfique sur la santé.

Lors de la consommation de Curcuma en poudre, seule une faible proportion de la curcumine est absorbée par l’organisme et à la condition nécessaire de lui associer un corps gras et du poivre alors que la présentation de Curcuma en jus frais nous dispense de ces ajouts alimentaires. Nous pouvons consommer directement le jus et nous assurer de bénéficier d’une assimilation parfaite de la curcumine. Les propriétés issues du jus de Curcuma sont directement bio disponibles par l’organisme.

Les effets bénéfiques du curcuma sur la santé.

Depuis une vingtaine d’années, la multiplication d’études positives sur le Curcuma laisse à penser qu’il va bientôt jouer un rôle majeur dans la prévention et le traitement des maladies qui se distinguent très nettement au vingt et unième siècle : cancers, diabète, cholestérol, maladies dégénératives du système nerveux, maladies inflammatoires digestives, articulaires…

De plus des études scientifiques ont démontré ses propriétés Fongicides, Bactéricides, Anti-inflammatoires et ont prouvé ses propriétés Anti oxydantes exceptionnelles.

Le Curcuma contient plus d’une douzaine de composés phénoliques appelés curcuminoïdes qui possèdent différent effets bénéfiques pour la santé. Ils fonctionnent comme de puissants antioxydants et la recherche médicale des dernières années suggère que le Curcuma contient des quantités considérables d’une puissante molécule anticancéreuse, la curcumine. C’est par ses propriétés anti oxydantes et anti-inflammatoires que la curcumine pourrait exercer ses effets anti cancer.

Le curcuma, un aliment anti cancer ?

Dans ce domaine, la recherche est très active, car les chercheurs pensent que les effets antioxydants et anti-inflammatoires de la curcumine pourraient être des atouts importants dans la prévention et le traitement du cancer.

Un article venant de paraître dans le « Journal of National Institut of Cancer », l’une des plus grande revue internationale sur le cancer, fait un tour d’horizon des premières études sur les effets du curcuma dans l’accompagnement des traitements du cancer. Les premiers résultats, non encore publiés, font états d’effets positifs certains et parfois remarquables.

Prévention du cancer.

Des données épidémiologiques indiquent que la prévalence de plusieurs cancers (du côlon, du sein, de la prostate et du poumon) est moins élevée dans les pays asiatiques où l’on consomme beaucoup de Curcuma. De nombreuses études sur des animaux exposés à des substances carcinogènes indiquent que la curcumine pourrait prévenir plusieurs cancers (du poumon, du côlon, de l’estomac, du foie, de la peau, du sein, de l’œsophage, lymphomes, leucémie)

« Une action anticancéreuse du Curcuma a été initialement proposée après qu’on eut observé que les Indiens, grands consommateurs de cette épice – environ 1-2 grammes par jour – sont beaucoup moins affectés par certains cancers que les habitants des pays qui ne consomment pas de curcuma. Par exemple, seulement 5 Indiens sur 100 000 sont touchés par le cancer de la prostate alors que cette maladie affecte environ 100 Nord-Américains sur 100 000, une fréquence 2000% plus grande !

L’hypothèse que le Curcuma pourrait être, au moins en partie, responsable de ces écarts gigantesques est grandement supportée par les études réalisées en laboratoire, que ce soit à l’aide de cellules cancéreuses isolées ou encore d’animaux porteurs de certains cancers. En fait, la plupart de ces études montrent que la principale composante du Curcuma, la curcumine, possède une très forte activité anticancéreuse, cette action étant sans doute reliée à la propriété de cette molécule d’attaquer les tumeurs sous plusieurs angles.

En effet, la curcumine est extrêmement toxique pour les cellules cancéreuses en bloquant plusieurs facteurs impliqués dans la survie de ces cellules. De plus, la curcumine empêche la formation de nouveaux vaisseaux sanguins essentiels à la croissance des tumeurs, ce qui, évidemment, contribue à restreindre la capacité des cellules cancéreuses d’atteindre une taille suffisante pour envahir les tissus dans lesquels elles sont localisées.

Enfin, point également important, la curcumine agit comme un anti-inflammatoire en bloquant le recrutement des cellules causant l’inflammation et participant à la croissance des tumeurs. Toutes ces propriétés font de la curcumine une molécule anticancéreuse extrêmement polyvalente, qui mérite une attention particulière dans toute stratégie de réduction des cancers par l’alimentation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *