Boutique Biologiquement.comLe curcuma : digestion et prévention des cancers

  Posté par curcuma       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Le curcuma bio une épice également utilisée comme colorant alimentaire de couleur jaune orangé.

Riche en curcumine fortement anti-oxydante, ses propriétés thérapeutiques font l’objet de nombreuses études scientifiques : digestion, fonctionnement hépatique, douleurs inflammatoires comme celles causées par l’arthrite, santé cardio-vasculaire, prévention des cancers…

Colorant, épice et outil thérapeutique traditionnel
Le curcuma, Curcuma longa, est une plante herbacée de la famille des Zingibéracées, comme le gingembre. Son rhizome est utilisé depuis des millénaires, notamment en Inde, pour ses propriétés thérapeutiques, sa saveur et sa couleur orangée si caractéristique. Il est l’un des principaux ingrédients du fameux curry indien. Ainsi, le curcuma a longtemps été utilisé comme colorant alimentaire et textile avant l’arrivée des colorants de synthèse. Aujourd’hui encore, l’industrie alimentaire utilise la curcumine (l’un des principaux constituants du curcuma) comme colorant, sous le code E100.

Le curcuma : digestion et prévention des cancers
Le curcuma : digestion et prévention des cancers

Propriétés thérapeutiques du curcuma
L’utilisation traditionnelle du curcuma dans la médecine ayurvédique, comme anti-inflammatoire et soutien de la digestion, a intéressé les chercheurs : de nombreuses études et essais cliniques ont été réalisés autour du curcuma, et plus particulièrement de la curcumine. Ses principaux intérêts thérapeutiques sont les suivants :

Action anti-inflammatoire : douleurs articulaires, notamment liées à l’arthrite rhumatoïde, réduction des oedèmes post-opératoires, douleurs pré-menstruelles chez la femme, inflammations cutanées de type eczéma…
Sphère digestive : troubles hépatiques, dyspepsie (troubles digestifs se manifestant par des maux d’estomac, des nausées, une diminution de l’appétit, une sensation de surcharge digestive…), ulcères gastriques (par inhibition de la bactérie Helicobacter pylori)…
Système cardio-vasculaire : prévention de l’oxydation du LDL-cholestérol et possible réduction du taux de cholestérol total, permettant de supposer un effet protecteur du curcuma contre l’athérosclérose ;
Prévention des cancers grâce à l’action fortement anti-oxydante de la curcumine.
Cependant, pour avoir un effet thérapeutique, la curcumine doit être présente à des concentrations importantes, difficiles à obtenir ailleurs que dans le tube digestif. C’est donc dans le traitement des troubles digestifs que le curcuma semble être le plus efficace, du moins sous les formes galéniques (et aux concentrations) disponibles en phytothérapie.

Conseils de consommation
A noter que la curcumine est liposoluble et qu’elle est mieux assimilée par l’organisme si elle est accompagnée de matières grasses : curcuma utilisé dans les plats en sauces, capsules ou comprimés pris avec une huile végétale, ou encore dilution d’une cuillerée à café de curcuma dans un verre de lait (lait de vache ou lait de soja).

Enfin, si vous avez l’habitude d’utiliser du poivre en cuisine, surtout ne changez rien : le potentiel thérapeutique du curcuma est maximisé en cas de consommation simultanée de poivre noir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *