Le curcuma bio, l’épice anti-cancer à l’étude en laboratoire

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

 Le curcuma bio antioxydant, l’épice anti-cancer à l’étude en laboratoire

 Le curcuma bio contient plus d’une douzaine de composés phénoliques qui produisent différents effets bénéfiques pour la santé. Ils fonctionnent comme de puissants antioxydants et l’un d’entre eux, la curcumine, a d’importantes propriétés anticancéreuses.

Le curcuma bio, l’épice anti-cancer à l’étude en laboratoire
Le curcuma bio, l’épice anti-cancer à l’étude en laboratoire

Les bienfaits du curcuma sur la santé :

Antioxydants :  Le curcuma est utilisé depuis de longues années en médecine traditionnelle, notamment en Inde, pour traiter toute une variété d’indispositions : problèmes gastro-intestinaux, inflammation, maux de tête, infections et rhumes.
D’après une étude, le curcuma se situe au 5éme rang parmi plus de 1 000 aliments quant à son contenu en antioxydants. Comme une portion usuelle de curcuma se situe plutôt autour de 2 g (5 ml), il contribue tout de même moins que d’autres aliments à notre apport quotidien en antioxydants. Pour un bilan nutritionnel et l’évaluation de votre apport en antioxydant

La curcumine aide à prévenir la croissance des tumeurs :

La consommation de 1 c. à thé (5 ml) de curcuma bio en gélules par jour fournirait la quantité de curcumine nécessaire pour un effet préventif. L’effet protecteur de la curcumine contre les dommages radicalaires sur les lipides de l’ADN peut servir de mécanisme significatif pour aider à réduire le risque de cancer chez certains individus.
Mais les effets anti-cancer de la curcumine ne sont pas limités au cancer du sein.

Troubles gastro-intestinaux :

Le curcuma est traditionnellement utilisé pour traiter des troubles gastro-intestinaux, tels l’inflammation et les ulcères d’estomac.

La consommation quotidienne de 4 à 5 gélules de curcuma bio pendant 12 semaines aide à faire une régression complète des ulcères d’estomac .

La curcumine abaisse les niveaux de cholestérol  :

Quelques études ont démontré l’efficacité d’un extrait de curcuma dans la prévention de l’oxydation des LDL, le mauvais cholestérol. Ces résultats laissent présager que le curcuma peut prévenir l’apparition d’athérosclérose et d’autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.
Ainsi, les taux de cholestérols d’animaux nourris avec de petites doses de curcumine ont chuté de 50% par rapport à ceux d’animaux n’ayant pas reçu de curcumine. Le nutriment réduit les niveaux de cholestérol en interférant sur son absorption intestinale en augmentant l’excrétion des acides biliaires. En 1992, une étude indienne a montré que chez 10 volontaires prenant de la curcumine, les niveaux bénéfiques de HDL ont augmenté de 29% en seulement sept jours. Dans le même temps, le cholestérol total diminuait de 11,6% et la peroxydation lipidique était réduite de 33%.

Maladie d’Alzheimer, des constats mais pas d’étude scientifique

La curcumine bio en gélules aide à stimuler les cellules du système immunitaire qui engloutissent les protéines du cerveau qui marquent la maladie d’Alzheimer .

Recherche scientifique:

” Dans son livre Anticancer, le Dr David Servan-Schreiber, fait grand cas du curcuma pour ses fonctions antioxydantes et anti-inflammatoires.”

“Le « Journal of National Institut of Cancer » a publié un article le 29 avril 2008 retraçant l’ensemble des recherches effectuées sur les vertus du curcuma. La plus importante de ses qualités est sa capacité antioxydante de neutraliser les radicaux libres”

”Dans deux études récentes, des chercheurs de l’Université Columbia de New York ont examiné les qualités thérapeutiques potentielles de la curcumine contre le cancer de la prostate. C’est aussi un agent de chimio prévention efficace des cancers colorectaux chez les rongeurs .”

Précautions

La consommation de grandes quantités de curcuma bio en gélules avec la prise de médicaments pour le sang (telle l’aspirine) peut avoir un effet anticoagulant additionnel et augmenter les risques de saignement. En cas de maladie déclarée, ces conseils ne se substituent aucunement à votre traitement médical mais apporte un accompagnement à mettre en place avec le soutien de vos médecins.

Le curcuma puissant antioxydant

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Le curcuma bio ; antioxydant ,anti-cancer et lutte contre le cholestérol

  Le curcuma bio en gélules est un antioxydant naturel puissant contient plus d’une douzaine de composés phénoliques appelés curcuminoïdes qui produisent différents effets bénéfiques pour la santé.

Un puissant antioxydant

La curcumine, extraite du curcuma, est un puissant antioxydant qui apporte une protection efficace contre les lésions occasionnées par les radicaux libres.  Deux  études ont été publiées en 2000. Dans la première, les chercheurs ont montré qu’un contact prolongé des cellules endothéliales d’une aorte de bovin avec de la cucurmine renforçait la résistance cellulaire aux lésions oxydatives. Dans une investigation séparée, les chercheurs ont découvert que la cucurmine diminuait le stress oxydatif induit dans le foie de souris par du trichloréthylène. Ils en ont conclu que les effets bénéfiques de la cucurmine semblaient dériver de sa capacité à freiner l’augmentation des niveaux cellulaires de peroxisome, un composant associé à l’utilisation de l’oxygène par les cellules.

Le curcuma puissant antioxydant
Le curcuma puissant antioxydant

un anticancéreux et aide à prévenir la croissance des tumeurs

Le curcuma bio fait l’objet du plus grand nombre d’articles scientifiques sur ses vertus anti-cancers et réduit de manière significative la croissance d’une tumeur .

Recherches scientifiques :

 Hypothèse 1 : Les effets positifs d’une supplémentation en curcumine chez des patients à haut risque de cancer.                                                                                   Expérience : Analyse microscopique des tissus qui présentent un risque de cancer chez 25 patients, tout en les injectant des doses différentes de curcumine pendant 3 mois.                                                                                                     Résultat : Toutes les doses utilisées se sont révélées sans toxicité pour les participants Des améliorations histologiques ont été observés chez 28% des patients après la période des trois mois de traitement.La curcumine a un effet chimio protecteur contre le cancer de l’homme.                                                   Perspectives :  Les chercheurs estiment que de plus vastes études seront  très bénéfiques pour confirmer l’effet thérapeutique de la curcumine sur des lésions tissulaires spécifiques                                                                                                 Sources : Étude effectuée par des médecins taïwanais.

 Hypothèse  2 :  la curcumine inhiber l’incidence et la progression de tumeurs du sein
 Expérience : 54 rats ont été soumis à des radiations pour induire le développement d’un cancer. Un groupe d’animaux a reçu ensuite de la curcumine alors que l’autre groupe ne recevait rien.
 Résultat :  L’expérience a montré une incidence de tumeurs mammaires beaucoup plus faible (18,5%) chez les animaux supplémentés que dans le groupe témoin (70,3%). De plus, le développement de la tumeur était retardée de six mois dans le groupe ayant reçu de la curcumine.

 Hypothèse  3: La curcumine inhibe la croissance des cellules tumorales par des moyens provoquant l’apoptose ou mort cellulaire et peut avoir une action chimio préventive.
 Résultat : la curcumine neutralise directement l’oxyde nitrique et diminue les quantités de nitrate formé par réaction entre l’oxygène et l’oxyde nitrique.
l’inhibition de la tumeur semble corrélée à celle de l’activité de l’ornithine décarboxylase par la curcumine, la sur-expression de l’ornithine décarboxylase étant impliquée dans le cancer.
 Source : des chercheurs de l’Université du Texas                                                                                                                                                                                                                         Hypothèse  3 : La curcumine a des qualités thérapeutiques potentielles contre le cancer de la prostate.
 Expérience :les chercheurs ont étendu leurs travaux sur un modèle animal.,ils ont constaté que les cellules cancéreuses de prostate injectées de façon sous-cutanée dans des souris nourries pendant six semaines avec une alimentation contenant 2% de curcumine, étaient incapables de se développer largement et subissaient une nette apoptose.                                                             Résultat : la curcumine a une forte capacité à inhiber in vitro la prolifération de cellules cancéreuses de prostates en interférant avec l’activité des protéines de signalisation, caractéristique des processus de croissance. Plus récemment,
 Source : Des chercheurs de l’Université Columbia de New York

Hypothèse  4 : La curcumine à inhiber la carcinogenèse chimique .
 Expérience : Dans une étude animale, on a montré que la curcumine pouvait inactiver toute une série de ces carcinogènes chimiques avant qu’ils ne causent des dommages cellulaires. Cette expérience a également démontré qu’une supplémentation avec de la curcumine peut jouer un rôle protecteur contre la formation de tumeurs.
 Résultat :  la curcumine est un agent anti-carcinogène,son effet a été comparé à celui d’autres composants et extraits de plantes sur le carcinome buccal squameux. Des lignées cellulaires ont été cultivées pendant 72 heures. Ensuite, le nombre de cellules a été compté pour déterminer leur prolifération et leur croissance.

La curcumine abaisse les niveaux de cholestérol

Hypothèse : Le Curcuma inhibe le niveau de cholestérol
Durée de l’étude : 7 semaines
Expérience : En Espagne, des médecins ont donné à 18 lapins une alimentation riche en cholestérol pour induire une athérosclérose. Ils les ont ensuite divisés en trois groupes : le premier a reçu 1,66 mg de curcumine par kilo de poids, le second 3,2 mg et le troisième a servi de groupe témoin.
Résultat : les chercheurs ont constaté que dans le groupe nourri avec la dose la plus faible de curcumine, la sensibilité des LDL à l’oxydation avait diminué et les deux groupes supplémentés avaient de plus faibles niveaux de cholestérol. Ce phénomène peut être dû à la propension du curcuma à convertir le cholestérol en acides biliaires.

Curcumine et pathologies ophtalmiques

Hypothèse  : L’effet positif du Curcuma bio contre L’uvéite antérieure chronique
Nombre de patient : 53 patients
Durée de l’étude : 12 semaines
Expérience : 375 mg de curcumine trois fois par jours ont été administrés par voie orale .
Résultat : les symptômes étaient améliorés chez 90% des patients ce qui prouve que le curcuma bio en gélules est un anti inflammatoire naturel sans aucun effet secondaire contre cette maladie .